<紀要論文>
ロシアの性愛論 VI. : ローザノフ 3.

作成者
本文言語
出版者
発行日
雑誌名
開始ページ
終了ページ
出版タイプ
アクセス権
JaLC DOI
概要 Rozanov publie en 1911 deux livres : «Face sombre» et «Gens de clarté lunaire». Le dernier expose le mieux la vision rozanovienne sur la sexualité. Nous avons examiné quelques penseurs russes qui, mal...gré la diversité de leurs opinions, tous répugnaient le coït, tandis que le genre humain, le peuple silencieux, prouvait, non pas par parole mais par acte, qu'il ne répugnait point le coït, car il ne cessait de procréer. Rozanov parle pour ce peuple silencieux. Il dit que le péché, ce n'est pas procréer, mais défendre de procréer. Le christianisme n'a pas réussi à faire renonncer à la procréation, ce qui signifie son échec total, car selon Rozanov, le but du christianisme ne consiste qu'en cela. La sexualité n'est pas une valeur constante, répartie à chacun en même quantité. C'est une valeur fluide et changeante, qui passe de négatifs à positifs à travers±O. Ce fait biologique permet à Rozanov d'expliquer des phénomènes sexuels, y compris aussi bien la religion que la perversion sexuelle. Le refus de procréation est un phénomène parfaitement normal dans ce courant vital de la sexualité. Rozanov défendait toujours mariage et famille, préconisait la vie sexuelle juive et l'Ancien Testament, car le judaïsme est une religion de la procréation. Le christianisme est apparu en apportant joie et consolation à ceux qui étaient oubliés ou négligés dans le monde de 19Ancient Testament, c'est-à-dire, à ceux qui "vivaient, mais ne procréaient pas". Et maintenant on constate que cette ILabsence de procréation chez l'être vivant" n'est ni pathologique ni anormal, mais aussi normal que procréation. Cela veut dire que le monde créé par Dieu-Père était inachevé. Il s'est achevé quand le Fils est venu et a dit : "Heureux ceux qui ne procréent pas". Rozanov reconnaît que le phénomène de célibat est aussi fondamental et métaphysique que celui de mariage, d'où vient son ambivalence vis-à-vis du christianisme. D'une part, il y éprouve de l'antipathie à cause de son monachisme, mais de l'autre, il en reconnaît la raison d'être et même l'utilité. Il constate la nécessité aussi bien de coexistence que de collaboration entre "gens de clarté lunaire" et gens mariés, mais il affirme aussi que les uns et les autres doivent se tenir à l'écart prudemment et gentiment, mais rigoureusement. Cette ambivalence ne quittera jamais Rozanov.続きを見る

本文情報を非表示

slc011p077 pdf 2.12 MB 402  

詳細

レコードID
査読有無
関連情報
地域
主題
ISSN
NCID
タイプ
時代・年代
登録日 2009.04.22
更新日 2017.02.08